Tous les articles par Paroisse Sainte-Marie

Pèlerinage à Midland

UN PÈLERINAGE DE RECUEILLEMENT ET D’ÉMERVEILLEMENT

Nous étions une quarantaine de paroissiens à bord d’un autobus affrété par une agence de voyage, nous venions de quitter Ottawa vers l’Ouest de la province, et nous nous demandions ce qui nous attendait au bout de la longue route, dans cette ville de Midland si éloignée d’Ottawa, sur les rives de la baie Georgienne.

C’était un mercredi matin, et nous partions pour un long voyage afin d’effectuer un pèlerinage à Sainte-Marie- au-pays- des-Hurons et au Sanctuaire des Martyrs canadiens. Le trajet devait durer toute une journée avant d’atteindre Midland, et prendre également toute une journée pour le retour à Ottawa. Nous craignions donc la fatigue du voyage et l’ennui d’une longue route.

C’était ne pas connaître notre pasteur, l’abbé Michel, qui avait organisé ce voyage et qui nous accompagnait dans ce pèlerinage. Il avait prévu de nous garder occupés, en nous proposant des jeux, quelquefois amusants mais souvent fort sérieux (sur l’orthographe et la géométrie, imaginez donc!), des quizz sur les martyrs canadiens, et même la projection d’un film à l’aller et un autre au retour. Et il assaisonnait tout cela de son sens inimitable de l’humour, de ses taquineries et de sa proverbiale gentillesse.

Nous n’avons pas tardé à nous dégeler, et les grands éclats de rire qui ont commencé à résonner dans l’autobus étaient le prélude à la camaraderie, à la complicité et à l’amitié qui allaient bientôt nous souder dans le groupe.

Nous ne nous sommes cependant pas contentés de rire et de jaser ; l’abbé Michel nous a fait réciter un chapelet spécial, appelé « le chapelet de la miséricorde », pour rester dans l’esprit de l’Année de la Miséricorde proclamée par le pape François. Dans ce chapelet, le Notre Père et les Je vous salue, Marie, sont remplacés par des invocations spéciales. Ces moments de prière, en route, ont jalonné notre progression vers notre pèlerinage.

À Midland, nous avons vécu une journée d’une grande intensité : journée de découverte, journée de plaisir, mais surtout journée de prière et de recueillement.

Nous avons tout d’abord visité Sainte-Marie- au-pays- des-Hurons, le petit village construit par les jésuites français qui y avaient installé leur mission auprès des Hurons en 1639. Reconstruit quasi à l’identique au 20 e siècle sur les ruines du village jésuite, il nous a donné un aperçu vivant et documenté de la vie qu’y ont menée les pères jésuites et leurs alliés hurons-wendat pendant dix ans, soit au total quelque 70 personnes.

Le village renferme une chapelle, des habitations pour les jésuites et pour les Hurons, des réserves. Il est entouré d’une haute palissade, pour le défendre des attaques des Iroquois. Toute une série de guides, de jeunes étudiants francophones pour la plupart, vêtus d’habits d’époque, contribuent à ressusciter la vie de jadis sur ce site magnifique.

Nous sommes allés ensuite au Sanctuaire des Martyrs canadiens. La grande et belle église qui se dresse en son milieu rappelle le martyr de Jean de Brébeuf, d’Isaac Jogues, de Gabriel Lalemant, et de leurs confrères prêtres, frères ou ‘donnés’, c’est-à- dire des laïcs qui les aidaient dans leur tâche contre le gîte et le couvert.

L’abbé Michel a célébré une liturgie émouvante, en ce lieu où ces grands saints qui avaient amené la francophonie en Ontario et planté les premières graines de l’évangélisation de notre pays, avaient choisi, en toute lucidité, de mourir dans d’horribles souffrances plutôt que de renier ce Jésus à qui ils avaient consacré leurs vies. Et la prière commune des pèlerins est montée vers le Seigneur, pour eux, pour leurs familles, et pour la paroisse Sainte-Marie.

Nous nous sommes promenés, remplis d’émerveillement, dans le site du Sanctuaire. Un magnifique chemin de croix en statues grandeur nature nous a mené vers « l’autel papal », un grand et bel autel dressé au milieu de la verdure, où Jean-Paul II avait célébré la messe devant des milliers de pèlerins lors de sa visite au sanctuaire.

Mais Midland n’est pas seulement un lieu de pèlerinage. La petite ville donne sur la baie Georgienne, et nous avons fait une croisière, en fin d’après-midi, dans ce magnifique paysage d’eau, ponctué d’îles verdoyantes, dans la lumière flamboyante qui ricochait sur les vagues en gerbes éblouissantes de clarté.

Dans l’autobus qui nous amenait à Midland, l’abbé Michel nous a projeté un film français qui avait obtenu un grand succès il y a quelques années. Le film, Des hommes et des dieux, raconte l’histoire véridique de six moines français installés dans un monastère de l’Atlas, une chaîne de montagnes algérienne. En 1995, en pleine guerre civile algérienne qui opposait le gouvernement à un soulèvement islamiste, le monastère se trouve dans la zone de conflits. On supplie les moines de le quitter, par peur pour leur vie. Mais ils décident d’y rester car, estiment- ils, le Seigneur leur avait demandé de servir leurs frères algériens musulmans dans ce lieu éloigné, et ils n’allaient pas les abandonner au moment de l’épreuve.

Les six moines ont ensuite été faits prisonniers par les rebelles et sont morts martyrs.

En revenant de notre voyage, je n’ai pu m’empêcher de faire un lien entre ce film et l’épopée des martyrs canadiens. Dans les deux cas, des hommes qui avaient répondu à l’appel du Christ avaient, en toute liberté, préféré le Royaume de Dieu à la sécurité du royaume d’ici-bas. Ils avaient payé, par la souffrance et par la mort, ce choix. Ils nous avaient prouvé que, pour eux, le message du Christ qui nous exhorte à donner notre vie pour ceux qu’on aime n’était pas un vain mot.

Jean Fahmy

Démarches à suivre pour le baptême

CONSIGNES IMPORTANTES

  1. Les deux parents participent à une formation obligatoire d’une heure et quart à l’église, le premier mardi du mois, sauf en janvier;
  2. La présence des parrains et marraines est encouragée;
  3. La formation est donnée UNIQUEMENT EN FRANÇAIS;
  4. La formation débute à 19 h 15, ce qui signifie que vous devez être présents à 19 h 05 au plus tard pour ne pas retarder la bonne marche de l’inscription à votre arrivée;
  5. Toutes les communications concernant la gestion du dossier des baptêmes sont adressées à la personne responsable au bureau paroissial.

COMMUNICATION AU BUREAU PAROISSIAL

Les parents des enfants à baptiser s’adressent à la responsable au moins trois mois avant la date du baptême :

  1. soit par l’envoi électronique du formulaire d’inscription disponible sur le site. La personne responsable au bureau paroissial fera un suivi téléphonique auprès des parents, suite à la réception électronique de la demande;
  2. soit par un appel téléphonique au 613-830-9678 pour ouvrir le dossier de votre demande de baptême.

Les célébrations du baptême à la paroisse Sainte-Marie sont le dernier dimanche de chaque mois – à moins d’avis contraire. Les parents sont priés de se présenter au moins 20 minutes avant le début de la célébration afin de signer les registres et ils doivent être accompagnés du parrain et/ou la marraine.

Pas de baptême en janvier.

1ère célébration de groupe commence à 13h15

(juillet et août à 12h15) (max de 8)

2ième célébration de groupe commence à 14h30

(juillet et août à 13h30) (max de 8)

(Les célébrations bilingues sont offertes à 14h30 : en février, avril, juin, août, octobre et décembre.)

  1. Préparation au baptême des enfants d’âge scolaire (7 ans et +) accompagnés de leurs parents : Une seule session de formation à ces enfants et aux parents est offerte le 3e samedi en novembre. Il appartient aux parents de prévoir au début de l’année scolaire et de faire cette demande au moins 1 mois à l’avance.

N.B. Certains renseignements demandés sur le formulaire d’inscription serviront à la préparation du certificat de baptême et au registre paroissial, d’où l’importance de l’exactitude des données fournies.

PARRAINS ET MARRAINES

Ces personnes devraient avoir une vie cohérente avec la foi et avec la fonction qu’ils devront assumer.

N .B. Qu’il n’est pas possible d’avoir 2 parrains ou 2 marraines.

  1. Pour être parrain ou marraine, la personne doit avoir 16 ans accomplis ou plus et être baptisée et confirmée.
  2. Si un des deux est BAPTISÉ mais pas CONFIRMÉ, on devra l’appeler un témoin spécial.
  3. Si un des deux n’est pas de religion catholique, il ne sera admis qu’avec un parrain (ou marraine) catholique et on devra l’appeler un témoin spécial.
  4. Il est possible d’avoir seulement un parrain ou seulement une marraine mais cette personne doit être baptisée et confirmée et doit avoir 16 ans accomplis ou plus.

POUR DES PAROISSIENS ET DES PAROISSIENNES D’UNE AUTRE PAROISSE

Veuillez fournir les renseignements suivants :

  1. Avoir reçu la formation au baptême offerte dans votre paroisse ;
  2. Votre paroisse devra faire parvenir une confirmation que vous avez suivi la formation et une permission écrite de votre curé afin que le baptême
    ait lieu.

Préparation au mariage

Chers fiancés,

Vous avez entrepris des démarches en vue de célébrer le sacrement du mariage soit aux paroisses Sainte-Marie, Saint Hugues ou Saint Laurent et Notre-Dame-des-Champs. Félicitations! Nous vous assurons que la communauté chrétienne vous tient en affection et vous porte dans sa prière alors que vous cheminez vers cette importante étape de votre vie.

Pour vous aider dans votre préparation, la paroisse Sainte-Marie offre deux occasions de rencontres : une session de préparation au mariage à l’automne et une autre au printemps. Le coût de cette session est de 100 $.   Nous vous encourageons fortement à suivre une de ces deux sessions.

Suite à la session de préparation au mariage, vous rencontrerez un couple accompagnateur afin de compléter votre formation et répondre à vos questions.

S’il advenait que votre horaire ne vous permette pas de suivre une des deux sessions offertes à la paroisse, vous pourrez communiquez avec le Centre de service à la famille qui offre une formation semblable, à Ottawa. Renseignement: Raymonde Labbé au 613-565-5166.

Toutes ces formations se donnent en français. S’il advenait qu’une des deux personnes dans un couple de fiancés ne soit pas en mesure de suivre une session en français, s.v.p. communiquer avec M. Ted Hurley, au Centre diocésain, au 613-738-5025, ou à son adresse courriel: thurley@archottawa.ca .Celui-ci sera en mesure de vous renseigner sur les dates et les façons de vous inscrire à une session en anglais.

Il est bon de se rappeler qu’afin de compléter votre dossier, vous devrez apporter au prêtre une copie originale de votre certificat de baptême, avec annotations (confirmation etc…). Il doit être aussi récent que six mois de la date de votre mariage.

Au moins deux mois avant la date de votre mariage, il vous faudra prendre de nouveau rendez-vous avec le prêtre ou le diacre responsable afin de compléter votre dossier de mariage.

Chaque dossier de mariage nécessite plusieurs heures de travail (rencontres, formulaires à remplir, etc…). La paroisse s’efforce de maintenir les coûts à un niveau qui est bien en de ça des honoraires professionnels auxquels nous sommes habitués. Cependant, il est bon de prévoir que les frais pour la préparation de votre dossier et la célébration de votre mariage à la paroisse seront de 300 $. Il est a noter que les coûts pour un couple venant de l’extérieur, résident hors territoire, seront de 400 $ .

Le choix de musiciens et de chanteurs est très important dans la préparation d’une célébration du mariage. Vous verrez vous-mêmes à verser un cachet à ces personnes. Il est important de choisir des chants et de la musique appropriés pour une célébration religieuse à l’église. Nous pouvons vous suggérer des noms de personnes pour accomplir ces tâches. À ce sujet, nous sommes en pour-parler avec un organiste professionnel qui pourrait offrir ce service à tous les mariages pour un coût comparatif à d’autres.

Vous serez également invités à venir participer à la messe des fiancés qui se tiendra à midi, le dimanche 8 février prochain. Cette célébration est consacrée spécialement à tous les couples de fiancés qui se marieront en 2017. Une bonne occasion de venir fraterniser avec les autres couples de fiancés comme vous, de rencontrer l’équipe de pastorale du mariage de la paroisse et de remercier le Seigneur pour tous ses bienfaits.

Les membres de l’équipe de la pastorale du mariage de la paroisse Sainte-Marie sont heureux de coopérer avec vous à la préparation de votre mariage, alliance d’amour qui, vécue en lien avec le Christ, procure bonheur, paix et vie. C’est ce que nous vous souhaitons de tout coeur.

Bonne route et que votre projet soit des plus merveilleux!

Mgr Daniel Berniquez
curé à Sainte-Marie, Saint-Hugues, Saint-Laurent et Notre-Dame-des-Champs
Pour l’équipe de la pastorale du mariage

Session de préparation au mariage : paroisse Sainte-Marie

Depuis un bon nombre d’années, la paroisse Sainte-Marie donne des sessions de préparation au mariage. Vous êtes invités à participer à l’une ou l’autre de ces sessions. Les places sont limitées.

Session d’automne

  • le vendredi 1er novembre 2019, de 19 h à 21 h
  • le samedi 2 novembre 2019, de 9 h à 16 h

Une attestation de participation vous sera remise à la fin de la session.

Les rencontres auront lieu à la paroisse Sainte-Marie, 4831, chemin Innes, à Orléans. Le coût de la session est de 100. $ par couple (incluant une collation, un petit déjeuner, un lunch, ainsi que de la documentation). Veuillez libeller votre chèque à Pastorale du mariage Sainte-Marie.

Faites parvenir votre fiche d’inscription, dûment remplie, ainsi que votre chèque à :

Paroisse Sainte-Marie
4831, chemin Innes
Orléans, Ontario
K4A 4B3

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec le secrétariat de la paroisse, au 613-830-9678

Formulaire d’inscription pour session de préparation au mariage

Messe multiculturelle – 2015

En 2014, dans le cadre d’un projet en lien avec son thème de l’année qui portait sur l’accueil, le Comité paroissial de pastorale explorait la possibilité d’avoir une messe multiculturelle à l’automne de cette année. Cette messe nous permettrait d’accueillir et de célébrer notre diversité et, surtout d’en remercier le Seigneur. On proposait une dégustation de mets traditionnels qui seraient fournis par les participants(tes). Donc le 18 octobre 2014 la messe de 17 h était dédiée aux diverses cultures incluant la nôtre. Nous avions douze pays représentés et suite à la messe, nous avons partagé des mets venant de chaque pays. Le but d’accueillir, d’apprendre à connaître et célébrer ensemble avec nos frères et sœurs de diverses origines a été atteint et tous étaient heureux(ses) du résultat. Tellement que l’on demandait de répéter cet évènement annuellement! D’année en année, le nombre de participants(tes) augmente et la nourriture est de plus en plus abondante. Rendons grâce au Seigneur pour cette belle fête !

Notre paroisse

Chapelle Saint-Claude

Conférences Vivre notre foi aujourd’hui 2014-2015

Le 18 janvier 2015

La méditation chrétienne revisitée : une spiritualité du silence

michel-legault-smlMichel Legault, méditant depuis plus de 25 ans, a présenté la spiritualité du silence à de nombreux groupes à travers le Canada et à l’extérieur du pays. Michel Legault était membre de l’équipe responsable de la création d’une école pour les animateurs et les animatrices de groupe de méditation chrétienne pour le Canada. Il a été coordonateur national de la Communauté canadienne de méditation chrétienne de 2003 à 2007. Michel Legault est l’auteur du livre Sur la route du mantra (Médiaspaul, 2001)

Le 15 février 2015

La famille destinataire et protagoniste de la nouvelle évangélisation

michele-boulva-smlMichèle Boulva, a travaillé en relations publiques et a exercé le métier de journaliste durant plus de 20 ans, d’abord à La Presse, puis au magazine bimensuel Le nouvel informateur catholique. Elle s’est jointe à l’Organisme catholique pour la vie et la famille (OCVF) en 2004; elle en est la directrice depuis 2005. À ses études en pédagogie familiale s’ajoutent son expérience d’évangélisation auprès des jeunes et des adultes, ainsi que son « métier » de parent qu’elle considère comme le plus beau du monde. Elle a trois enfants et six petits-enfants.

Le 22 mars 2015

Participer à la liturgie à partir du sacerdoce des baptisés et baptisées

remi-lepage-smlRémi Lepage, omi, ordonné prêtre en 2008, a oeuvré dans quelques paroisses des diocèses d’Amos et de Montréal. Le père Lepage est actuellement candidat au doctorat en théologie sacramentaire à l’Université Saint-Paul. À quelques reprises il a été chargé de cours à cette université, surtout dans l’enseignement de la liturgie. Le père Lepage est aussi responsable des postulants dans la province Notre-Dame-du-Cap des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée.